Catégorie de produits


Produits SANAMED



OBARCORT RETARD 40 MG

Triamcinolone (DCl) acetonide 40 mg/amp

Classe Thérapeutique:
Anti-inflammatoires
Classe Pharmaco:
CORTICOIDE- USAGE SYSTÉMIQUE.
Description :

 

OBARCORT RETARD 40 MG

 

PRESENTATION ET COMPOSITION:

-        Triamcinolone (DCl) acetonide 40 mg/amp.

-        Suspension aqueuse microcristalline injectable, boite de 1 ampoule autocassable.

 

INDICATIONS :

Voie Intramusculaire Profonde (dans le muscle fessier) :

-        Toutes les indications de la corticothérapie générale prolongée ou a court terme, en pneumologie (asthme), en rhumatologie (polyarthrite chronique évolutive), en allergologie, en dermatologie, rhume des foins, rhinites allergiques saisonnières.

-        Cas où il existe un risque digestif alors que la corticothérapie reste indispensable.

-        Servage d’une corticothérapie orale prolongée.

 

Voies Locales en Rhumatologie et Dermatologie :

-        Injections intra-articulaires, notamment au cours des rhumatismes inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante…) et dans les poussées congestives d’arthrose.

-        Injections loco dolenti : tendinites, bursites, entorses…

-        Injections épidurales : lombosciatiques.

-        Injections Intralesionnelles : cicatrices hypertrophiques, chéloïdes.

 

POSOLOGIE ET MODE D’ADMINITRATION :

Voie IM Profonde (dans le muscle fessier) :

-        Toutes les indications de la corticothérapie générale prolongée ou a court terme, en pneumologie (asthme), en rhumatologie (PCE), en allergologie, en dermatologie… 1 a 3 ml toutes les 3 a 6 semaines.

-        Rhume des foins, rhinites allergiques saisonnières : 1 seule injection de 2 a 3 ml protége le malade pendant toute la période critique (5 a 6 semaines).

-        Cas ou il existe un risque digestif alors que la corticothérapie reste indispensable.

-        Sevrage d’une corticothérapie orale prolongée : 1 injection de 1 ml en poursuivant le traitement oral pendant 3 jours.

 

Voies Locales en Rhumatologie :

-        Injections loco intra-articulaires et periarticulaires : ¼ a 2 ml toutes les 3 semaines.

-        Injections loco dolenti : tendinites, bursites, entorses : ¼ a 2 ml toutes les trois semaines.

-        Injections épidurales : lombosciatiques : 1 ou 2 ml plus, éventuellement, 10 ml de lidocaine a 0.5 %, a répéter au besoin après 10 jours.

 

Voies Locales en Dermatologie :

-        Injections intralesionnelles : cicatrices hypertrophiques, chéloïdes : 1 a 3 ml (selon l’entendue des lésions) toutes les 3 ou 4 semaines. L’administration intralesionnelle avec l’appareil dermo – jet est possible

 

CONTRE-INDICATIONS :

-        Toutes celles de la corticothérapie générale ou locale, en particulier : tout état infectieux ou mycosique non contrôle par un traitement spécifique, certaines viroses en évolution notamment herpes et zona a manifestations oculaires, psoriasis, goutte (sauf la voie locale), ulcère gastroduodénal évolutif, états psychotique, hépatite virales aigues communes, coxathrose (voie locale), diabète sucre insulinodépendant.

-        OBARCORT retard n e doit pas être utilise chez l’enfant de moins de  6 ans.

-        Ne pas injecter par voie intraveineuse, ni par voie intrarachidienne.

 

MISE EN GARDE ET PRECAUTION D’EMPLOI :

-        Bien agiter le flacon avant l’emploi

-        Asepsie rigoureuse nécessaire, faire les injections par voie intramusculaire profonde dans le muscle fessier.

-        Ne pas injecter par voie intra-vasculaire, ni dans le tissu cellulaire sous-cutané.

-        Ne pas injecter en milieu infecte.

-        Précautions habituelles si la corticothérapie générale par voie IM se prolonge.

-        Couverture antibiotique au moindre risque d’infection, ne doit pas être utilise chez les enfants de moins de 6 ans.

-        Si l’indication de la corticothérapie est bien pesée et de prévenir la fuite potassique par l’administration de potassium

-        Il est utile de recommander une restriction sodée et de prévenir la fuite potassique par l'administration de potassium.

-        Employer les corticoïdes avec prudence dans les colites ulcéreuses essentielles, les antécédents ulcéreux, les anastomoses intestinales récentes, l’insuffisance rénale, l’HTA, l’ostéoporose, la myasthénie grave.

-        Un traitement prolonge entraîne une mise au repos des secrétions d’ACTH et de cortisol et souvent une atrophie sur-renalienne durable.

-        Le principe actif peut induire une réaction positive des tests pratiques lors des contrôles antidopage.

 

GROSSESSE ET ALLAITEMENT :

-        Pendant la grossesse, la corticothérapie est a éviter, surtout lors du premier trimestre, si elle est décidée, les inconvénients doivent en être pèses, et le nouveau-né doit être attentivement surveille pour déceler une insuffisance surrénale néonatale.

 

EFFETS INDESIRABLES :

-        Avec les corticoïdes et plus particulièrement les produits a longue durée d’action, on observe quelquefois une dépression cutanée au site de l’infection par suite d’atrophie des tissus adipeux sous-cutanés et musculaires.

-        Rupture tendineuse en cas d’injection intra-tendineuse ou répète.

-        Chez la femme en période d’activité génitale, on peut parfois observer des troubles du cycle menstruel.

-        A doses élevées et/ou très prolongées OBARCORT retard 40 comporte les mêmes risques que toutes corticothérapie par voie générale.

 

SURDOSAGE :

-        L’apparition d’un syndrome de Cushing au cours du traitement peut être due parfois à un surdosage.

 

CONSERVATION :

-        A l’abri de la lumière et à température ambiante.

 

 

N°DE : 071 / 09 h 091 / 97

 

Ceci est un médicament :

-        Ce médicament est inscrit sur la liste 1. Sa délivrance ne peut être renouvelée que si le médecin l’a expressément indique sur l’ordonnance ou sur présentation d’une nouvelle ordonnance.

-        Ce médicament vous a été personnellement prescrit dans une situation précise.

-        Il peut ne pas être adapte a un autre cas.

-        Ne pas le réutiliser sans avis médical

-        Ne pas le conseiller à une autre personne.

-        Ne pas laisser a la portée des enfants.

 

 

A TENIR HORS DE LA PORTEE DES ENFANTS.

 

 

Fabriqué par : OUBARI PHARMA – Alep – Syrie.

Importé par : SANAMED - Zéralda- Alger.


Messous abderrahmene
merad badr

Nos coordonnées

Siège Social : Hai Si Toufik N°16, Zéralda, Alger.

Téléphone : 023-32-35-21.
Fax dép. commercial : 023-32-39-02.
E-mail : dmvsanamed@gmail.com
Copyright ©2010, Tous droits réservés SANAMED. designed by MMComputing