News

Le: 20-05-12
Vue :2003fois

Courir régulièrement augmente l’espérance de vie d’environ 6 ans.

La pratique régulière du jogging augmente l’espérance de vie de 6,2 ans chez les hommes et de 5,6 ans chez les femmes, révèle une étude présentée au Congrès EuroPRevent2012 (Dublin, 3-5 mai).

Pratiquer entre une heure et 2,5 heures de jogging chaque semaine, à un rythme lent à modéré, est la façon de courir la plus bénéfique pour la santé. Telle est la conclusion issue des dernières données (non encore publiées) de l’étude Copenhage City Heart study, présentées le 3 mai au Congrès EuroPRevent2012 (Dublin)*.

« Nous pouvons dire avec certitude que la pratique régulière du jogging accroît la longévité. La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de courir intensivement pour obtenir ces bénéfices », a commenté Peter Schnohr, cardiologue, qui coordonne l’étude Copenhage City Heart study.

Lancée en 1976, cette étude prospective a inclus environ 20 000 hommes et femmes âgées de 20 à 93 ans, pour accroître les connaissances sur la prévention des maladies cardio- et cérébro-vasculaires. Les données recueillies sont issues du Registre de la population de Copenhague. Au total, l’étude a donné lieu à plus de 750 publications.

Ce qui aujourd’hui peut sembler une évidence, quant aux bénéfices du jogging, n’allait pas nécessairement de soi. « Après la mort de quelques individus lors de la pratique de jogging, plusieurs articles ont suggéré que la course d’endurance était une activité trop éprouvante pour des sujets d’âge moyen », raconte le Pr Schnohr.

Mais les données aujourd’hui recueillies démentent cette notion de préjudice – sous réserve d’une pratique d’intensité modérée – mettant en lumière, au contraire, l’existence d’une corrélation avec une longévité notablement accrue.

Les auteurs ont enregistré les taux de mortalité chez 1 116 joggers masculins et 762 joggeuses, qu’ils ont comparés aux non-joggeurs de la population principale de l’étude. Cela, durant quatre périodes : de 1976 à 1978, de 1981 à 1983, de 1991 à 1994 et de 2001 à 2003. Les auteurs ont demandé à chaque participant quel était le temps qu’il consacrait chaque semaine au jogging et quel était le rythme de sa course.

Résultats : durant les 35 ans maximum du suivi, 10 158 décès ont été enregistrés parmi les non joggeurs (dans la vaste population du registre) et 122 décès dans la population (bien plus restreinte) des joggers. Après ajustement selon l’âge, l’analyse montre que le risque de décès est réduit de 44% pour les joggeurs masculins comme pour les joggeuses.

Après ajustement selon l’âge, le jogging procure un bénéfice en termes de survie de 6,2 ans chez les hommes et de 5,6 ans chez les femmes. Il apparaît aussi que la mortalité en fonction de l’intensité du jogging forme une « courbe en U ». Les bénéfices optimaux sont obtenus pour une pratique de une heure à 2,5 heures par semaine, à un rythme lent à modéré. Le rythme idéal, selon le Pr Schnohr, est celui qui procure un « léger essoufflement ».

Comment le jogging peut-il être bénéfique pour la santé ? De multiples mécanismes peuvent agir de concert. Courir régulièrement accroît l’oxygénation, augmente la sensibilité à l’insuline, améliore les profils lipidiques (augmentant le HDL cholestérol et diminuant les triglycérides), abaisse la pression artérielle, réduit l’agrégation plaquettaire, augmente la fibrinolyse, améliore la fonction cardiaque, la densité osseuse et les fonctions immunitaires, réduit les marqueurs de l’inflammation, prévient l’obésité, améliore les fonctions psychologiques et augmente la sensation de bien-être.

 

* Le congrès EuroPRevent est organisé par l’Association européenne pour la prévention et la réhabilitation cardiovasculaires (ESCPR) – une des branche de la Société européenne de cardiologie (ESC).

 

Florence ROSIER

PARTAGEZ:

Commentaires :

Ajoutez votre commentaire:


Nom
Email
Commentaire
veuillez recopier les caractères.
Erreur de copie de aractères.

Messous abderrahmene
merad badr

Nos coordonnées

Siège Social : Hai Si Toufik N°16, Zéralda, Alger.

Téléphone : 023-32-35-21.
Fax dép. commercial : 023-32-39-02.
E-mail : dmvsanamed@gmail.com
Copyright ©2010, Tous droits réservés SANAMED. designed by MMComputing